Navigation – Plan du site
Lectures

Robert Belot (dir.), Guerre et frontières. La frontière franco-suisse pendant la Seconde Guerre mondiale

Lavauzelle, Panazol, 2006, 367 pages
Élodie Detrait

Texte intégral

1Cet ouvrage éclaire d’un jour nouveau des aspects souvent ignorés de l’histoire suisse, tout en évitant les préjugés attachés aux rapports entre Suisse et Allemagne pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les contributions regroupées ici permettent d’aborder les relations que les Suisses entretiennent avec leur frontière. Le but est de déterminer si les frontières sont « conçues comme ligne de séparation et d’exclusion ou, au contraire, comme zone de contacts et d’échanges ». Entourée par les puissances de l’Axe, la Suisse possède paradoxalement une bonne situation géographique : sa nécessaire neutralité en fait un lieu de rencontre privilégié pour la Résistance française désireuse d’entrer en contact avec Londres notamment. Dès août 1942, les frontières se ferment mais, malgré le zèle des contrôles douaniers et une surveillance étroite, les Allemands ne peuvent gérer le flux journalier des personnes et des biens. La frontière suisse demeure perméable, ce qui rend parfois difficile la tâche du gouvernement suisse désireux de préserver sa neutralité sans « s’aliéner le vainqueur potentiel du conflit ». Neutralité menacée à plusieurs reprises, notamment par l’ouverture sélective des frontières permettant le passage sur son territoire de convois de travailleurs italiens à destination de l’Allemagne. Ce recueil met aussi en avant le rôle de la Résistance suisse trop souvent ignoré ou minimisé. Peu de travaux historiques ont été consacrés aux mauvaises relations entre les ressortissants suisses résidant en France près de la frontière et la population locale. L’ouvrage dirigé par Robert Belot comble cette lacune. Les Suisses, et tout particulièrement ceux d’origine alémanique, sont l’objet de la vindicte populaire des Français au moment de la Libération, en raison de la phobie des espions à la solde de l’Allemagne, mais aussi du fait du statut privilégié que leur accordent les Allemands. Ce livre réussit le projet ambitieux, par un jeu de regards croisés, de dépasser les clichés et de donner le point de vue de la Suisse sur l’Allemagne et la France de cette époque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Élodie Detrait, « Robert Belot (dir.), Guerre et frontières. La frontière franco-suisse pendant la Seconde Guerre mondiale », Revue historique des armées [En ligne], 250 | 2008, mis en ligne le 05 juin 2008, consulté le 21 juin 2017. URL : http://rha.revues.org/132

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org