Navigation – Plan du site
Les fonds du Service historique de la Défense

Le fond « Moscou » au département de la Gendarmerie nationale

Sandra Seris et Karine Perrissin-Faber
p. 130

Texte intégral

1Le fonds d’archives de la Gendarmerie nationale restitué par la Fédération de Russie en 2004 se compose de tous les documents émis ou reçus par l’institution durant l’entre-deux-guerres, qui ont été saisis par l’armée allemande lors de son avancée de 1940.

2Le ministère des Affaires étrangères a remis au Centre d’archives définitives du département de la Gendarmerie nationale du SHD le fonds n° 172 composé de 19 cartons et d’un fichier papier, représentant un volume de 7 mètres linéaires. Son contenu était alors totalement inconnu puisque nous ne disposions d’aucun récolement. Lors de son traitement, il est apparu que le classement opéré par les archivistes russes était incompréhensible. Par conséquent, l’intégralité du fonds a dû être repris.

3Après classement, ce fonds constituant la sous-série I Z, présente un volume de 5 mètres linéaires et se compose de 203 articles. La typologie des documents conservés est relativement restreinte, à savoir : registres de correspondance courante (R/2), registres de correspondance confidentielle (R/4), des dossiers individuels et des dossiers constitués. Toutefois, il est à noter l’absence totale de procès-verbaux de gendarmerie.

4Ces 203 articles abordent trois grandes thématiques. Tout d’abord, un premier groupe d’articles traite de la gestion des carrières des personnels officiers, sous-officiers et des personnels civils de la gendarmerie durant l’entre-deux-guerres avec de nombreuses pièces émanant du 1er bureau (personnel) de la Direction de la gendarmerie. Ensuite, un second groupe d’articles a pour thème central la sécurité intérieure du territoire français soulignant les missions de renseignement, de contre-espionnage, de surveillance et de contrôle des suspects et des étrangers exercées par la gendarmerie à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Il est à souligner tout particulièrement, la présence de deux types de documents uniques dans les fonds du département gendarmerie : d’une part, un fichier de renseignements individuels sur des suspects faisant partie de la circonscription de la brigade de Fellering (Haut-Rhin) et d’autre part, des dossiers concernant le carnet B. Enfin, un troisième groupe d’articles se compose de pièces faisant état de la vie quotidienne des gendarmes durant la période de l’entre-deux-guerres.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sandra Seris et Karine Perrissin-Faber, « Le fond « Moscou » au département de la Gendarmerie nationale », Revue historique des armées, 246 | 2007, 130.

Référence électronique

Sandra Seris et Karine Perrissin-Faber, « Le fond « Moscou » au département de la Gendarmerie nationale », Revue historique des armées [En ligne], 246 | 2007, mis en ligne le 01 août 2008, consulté le 23 mars 2017. URL : http://rha.revues.org/2543

Haut de page

Auteurs

Sandra Seris

Chef du Centre d’archives définitives de la Gendarmerie nationale

Karine Perrissin-Faber

Adjointe au chef du Centre d’archives définitives de la Gendarmerie nationale

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org