Navigation – Plan du site
Lectures

Bernard Lutun, 1814-1817 ou l’épuration dans la marine française

Éditions L’Harmattan, Paris, collection « Logiques historiques », 2005, 400 pages
Serge Thébaut
p. 134

Texte intégral

1Les conséquences de la Révolution ont été particulièrement terribles pour les officiers de la marine dont bon nombre ont connu une mort violente ou se sont exilés pour ne retrouver la France qu’après la chute de l’Empire. Avec d’autres, destitués pendant la Révolution, ils réclament alors au roi leur réintégration ou une réparation financière. La paix revenue, étant désormais trop nombreux, il faut éclaircir leurs rangs. Les officiers de la marine vont faire l’objet d’épurations successives touchant d’abord ceux qui se sont compromis pendant les Cent jours puis ceux qui avaient été rappelés à partir de 1814. Au fil des différents mandats ministériels ponctués par les deux restaurations de la monarchie, l’auteur dresse, avec force détails, chiffres et citations, le cadre législatif et réglementaire très nuancé adopté par chacun des ministres de la Marine de la période considérée, montrant les faiblesses (nombreuses) et les vertus (plus rares) de chacun d’eux. Ainsi, Malouet est-il brocardé pour son népotisme et pour la place qu’il réserve à la « Plume » au détriment de l’« Épée » dans la haute direction de la marine. Du Bouchage, qui fut déjà brièvement ministre de la Marine de Louis XVI, est présenté comme ayant laissé un mauvais souvenir dans la marine du XIXe  siècle qu’il aurait « violentée par son parti pris et ses maladresses ». Quant à Molé, créature de l’Empire, « l’année pendant laquelle il a exercé ses fonctions (1817-1818) est l’année terrible de la Marine : ce ministre l’a à demi détruite ». En consultant les dossiers individuels des officiers de la marine aujourd’hui conservés au SHD à Vincennes (CC7), Bernard Lutun a aussi reconstitué, avec le sens du portrait d’un romancier, le parcours chaotique de beaucoup d’entre eux, citant avec délectation leurs allégeances successives et leurs sollicitations rémanentes pour des prébendes, décorations et pensions. Fruit d’un travail de recherche pour un mémoire de DEA, cet ouvrage constitue un nouveau chapitre, richement documenté, de la grande histoire de la marine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Serge Thébaut, « Bernard Lutun, 1814-1817 ou l’épuration dans la marine française », Revue historique des armées, 246 | 2007, 134.

Référence électronique

Serge Thébaut, « Bernard Lutun, 1814-1817 ou l’épuration dans la marine française », Revue historique des armées [En ligne], 246 | 2007, mis en ligne le 25 juillet 2008, consulté le 25 avril 2017. URL : http://rha.revues.org/2743

Haut de page

Auteur

Serge Thébaut

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org