Navigation – Plan du site
Lectures

Serge Métais, Histoire des Albanais, des Illyriens à l’indépendance du Kosovo

Fayard, 2006, 450 pages
Alain Marzona

Texte intégral

1Exceptés les travaux de Georges Castellan et ceux, plus récents, de Nathalie Clayer, l’historiographie en langue française consacrée à l’Albanie reste confidentielle. Cet ouvrage tend donc à combler ce vide en retraçant l’histoire du peuple albanais, de ses origines souvent controversées à son actualité la plus récente marquée en dernier lieu par la guerre du Kosovo en 1999. La première partie de l’ouvrage, intitulée « La langue fonde la nation », met en évidence l’importance de la langue albanaise comme ciment de l’identité nationale et comme forme de résistance aux différentes puissances environnantes. L’auteur insiste sur le développement du sentiment national albanais à partir de la création de la Ligue de Prizren au Kosovo en 1878, alors que les Albanais sont à l’époque éparpillés dans les Balkans et soumis à la domination ottomane. L’histoire médiévale et moderne, avec ses grandes figures et événements comme le héros national albanais Skanderberg ou la bataille du Champ des merles en 1389, pose des points de repère essentiels de la conscience nationale albanaise. Ils seront régulièrement utilisés par les promoteurs de la création d’un État albanais, puis par les partisans d’une grande Albanie. L’auteur montre également que les différences linguistiques et religieuses ont souvent freiné l’expression d’un sentiment national commun. Dans cette première partie, les développements relatifs aux origines du peuple albanais apparaissent confus, ne permettant pas au lecteur d’avoir une idée la plus claire possible sur une question, il est vrai, très complexe. La seconde partie « Une nation éclatée » met en lumière la grande difficulté des Albanais pour apparaître dans le concert des nations. En effet, la déclaration d’indépendance en 1912 ne rencontre que peu d’intérêt de la part des puissances européennes. De plus, le découpage étatique consécutif au démembrement de l’Empire ottoman en 1913 est défavorable aux Albanais, la moitié des territoires albanophones revenant au royaume du Monténégro, à la Serbie et à la Grèce. En 1920, l’Albanie retrouve son indépendance même si celle-ci demeure contrariée par les ambitions territoriales de ses voisines mais également par l’Italie qui y voit une possibilité d’étendre son influence dans les Balkans. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’Italie constitue même une grande Albanie regroupant les populations albanophones d’Albanie, du Kosovo et d’une partie de la Macédoine afin de lutter contre les volontés expansionnistes grecques et yougoslaves. Dans cette deuxième partie, l’auteur met fortement l’accent sur la question du territoire du Kosovo, tiraillé entre Albanais et Serbes. L’histoire de cette province ex-yougoslave est particulièrement bien décrite, notamment les parties consacrées au développement de l’indépendantisme kosovar dans le courant des années 1970 et à la montée de l’intransigeance serbe sous l’impulsion de Slobodan Milosevic à partir du milieu des années 1980. À partir de cette date, un régime de ségrégation est instauré au Kosovo, renforçant par là même la volonté d’émancipation de la population albanaise. La guerre du Kosovo et l’arrivée des troupes occidentales dans la région en 1999, conjuguée à l’isolement de la Serbie et à la chute de Milosevic en 2000, tendent à rendre possible l’indépendance. Serge Métais conclut sa démonstration par un plaidoyer pour une reconnaissance internationale de l’indépendance du Kosovo et pour un rapprochement entre l’Albanie et l’Union européenne. Pour l’auteur, les Européens doivent aussi prendre en compte l’importance numérique des populations albanophones présentes également en Macédoine et au Monténégro.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Marzona, « Serge Métais, Histoire des Albanais, des Illyriens à l’indépendance du Kosovo », Revue historique des armées [En ligne], 252 | 2008, mis en ligne le 05 août 2008, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://rha.revues.org/3463

Haut de page

Auteur

Alain Marzona

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org