Navigation – Plan du site
Lectures

François Rouquet, Fabrice Virgili et Danièle Voldman (dir.), Amours, guerres et sexualité 1914-1945

Gallimard – BDIC/Musée de l’armée, 2007, 176 pages
Benoît Lagarde

Texte intégral

1Un thème léger et surprenant que celui des rapports amoureux et de la sexualité dans les deux guerres mondiales ? Sûrement pas. Amours, guerres et sexualité 1914-1945, l’ouvrage dirigé par François Rouquet, Fabrice Virgili et Danièle Voldman, publié à l’occasion de l’exposition éponyme organisée par la BDIC (Bibliothèque de documentation internationale contemporaine) et le Musée de l’Armée, nous en apporte la preuve. À la croisée de l’histoire des genres et de l’histoire des guerres, ce livre nous donne à comprendre et à voir comment et en quoi les conflits mondiaux ont influé sur les rapports entre hommes et femmes, entre combattants et civils de l’arrière, sur le plan de la vie intime. Depuis la mobilisation et jusqu’à la fin de la guerre, les auteurs déterminent six thèmes d’études. Ainsi dès l’entrée dans le conflit, une vision esthétisée du corps humain pousse chaque pays au combat : soldats virils, femmes séduisantes à l’arrière et nations incarnées sous des traits féminins font corps pour marcher vers la victoire. Cette marche implique la séparation des couples et des familles, séparation durant laquelle il faut maintenir des liens avec l’absent(e) et en tisser de nouveaux avec les compagnons de fortune. Le contrôle de la sexualité représente ensuite un enjeu majeur pour les autorités, car les maladies, les mœurs et la production culturelle demandent à être canalisées. Amour et rencontres trouvent néanmoins leur place : joie des permissions, homosexualité dans la troupe ou amours partagées avec l’ennemi font de la guerre un théâtre de passions. Les violences de guerre comprennent aussi les violences sexuelles, lesquelles apportent humiliation et souffrance. Enfin le dénouement de la guerre permet aux couples de se reformer et oblige les combattants à retrouver une place dans la société. Outre la très riche et parfois étonnante iconographie tirée de l’exposition, l’intérêt de ce livre réside dans les passionnants articles et les nouvelles perspectives de recherche qui sont proposées au lecteur. Trente articles d’auteurs d’Europe et des États-Unis, professeurs et chercheurs en sciences humaines et sociales, nous démontrent combien guerre et sexualité sont liées et combien d’aspects, encore assez méconnus, la vie affective et sexuelle peut revêtir en temps de guerre. Le lecteur saluera également les divers matériaux étudiés : les sources manuscrites et imprimées, l’imagerie populaire et le cinéma témoignent de l’impact sur les corps de l’expérience de la guerre. Autant d’études et de pistes de recherches qui, appuyées par de nombreuses références bibliographiques attestent bien que l’histoire de l’intime éclaire de manière essentielle l’évolution des sociétés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benoît Lagarde, « François Rouquet, Fabrice Virgili et Danièle Voldman (dir.), Amours, guerres et sexualité 1914-1945 », Revue historique des armées [En ligne], 252 | 2008, mis en ligne le 05 août 2008, consulté le 25 avril 2017. URL : http://rha.revues.org/3493

Haut de page

Auteur

Benoît Lagarde

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org