Navigation – Plan du site
Lectures

Hélène Blais, Voyage au Grand Océan. Géographies du Pacifique et colonisation 1815-1845

Éditions CTHS, Paris, 2005, 352 pages.
Jean-Baptiste Bruneau
p. 142

Texte intégral

1À partir de 1817, la marine française affaiblie, cherchant à renouer avec la gloire des grands voyages d’exploration du XVIIIe siècle, relance les expéditions de circumnavigation. Dans la lignée des Bougainville et des La Pérouse, Freycinet, Duperrey, Dumont d’Urville ou Dupetit-Thouars partent à la découverte du Pacifique. Si les objectifs scientifiques (hydrographie, botanique, météorologie, minéralogie, zoologie) préparées par l’Académie des sciences demeurent essentiels, les visées géostratégiques, qu’elles soient militaires ou économiques, s’imposent aux officiers à la demande du ministère de la Marine. La Restauration et la monarchie de Juillet voient donc onze voyages être organisés. C’est grâce à ces marins que les différents aspects de la géographie physique du Grand Océan sont peu à peu inventoriés, permettant de faire naître un nouvel espace homogène, aux contours certes encore imprécis, mais qui échappe désormais à une représentation seulement fantasmatique. Même si les ambitions coloniales sont présentes dans les logiques qui préexistent à ces voyages d’inventaires, il serait naïf de réduire ces derniers à n’être que des prétextes d’une expansion française dans le Pacifique. Aux descriptions et conclusions des voyageurs ne répondent en effet qu’imparfaitement la géographie des zones colonisées. Malgré son instrumentalisation par les parlementaires soucieux d’étendre la présence française, cette connaissance nouvelle d’un espace disputé, notamment par les Britanniques, trouve sa logique interne dans l’émergence d’un savoir géographique propre. Cet inventaire du Pacifique, avec le caractère méthodique et les pratiques empiriques de ses acteurs, avec ses interrogations et ses modes d’explication particuliers, permet de dessiner les contours d’un savoir géographique original, antérieur à l’école vidalienne, dans lequel le marin, avec ses spécificités, a encore sa place.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Baptiste Bruneau, « Hélène Blais, Voyage au Grand Océan. Géographies du Pacifique et colonisation 1815-1845 », Revue historique des armées, 243 | 2006, 142.

Référence électronique

Jean-Baptiste Bruneau, « Hélène Blais, Voyage au Grand Océan. Géographies du Pacifique et colonisation 1815-1845 », Revue historique des armées [En ligne], 243 | 2006, mis en ligne le 17 novembre 2008, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://rha.revues.org/5212

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org