Navigation – Plan du site
Lectures

Bernard de Boisfleury, L’Armée en Résistance, France 1940-1944

Préface de Henri Amouroux, L’Esprit du livre éditions, Paris, 2005, 717 pages.
Claude d’Abzac-Epezy
p. 138

Texte intégral

1Le général Bernard de Boisfleury qui a combattu comme jeune officier avec l’Organisation de résistance de l’armée (ORA) réalise ici une étude détaillée sur la participation de l’armée à la Résistance. Ce travail complète et actualise le livre d’Augustin Oudot de Dainville sur l’ORA (Lavauzelle, 1974), jusqu’à présent le seul ouvrage ayant traité cette question. La Résistance est ici comprise essentiellement sous trois aspects : la préparation de la revanche au sein de l’armée de l’armistice, l’action des services secrets de Vichy et la lutte armée qui se déclenche pendant l’été 1944 en métropole avec l’appui de nombreux militaires ou anciens militaires. L’auteur choisit ainsi un angle de vue qui exclut l’action de la France libre, des mouvements de résistance et des Francs-tireurs et partisans (FTP) communistes. Il s’appuie largement sur les archives de l’ORA, maintenant déposées dans leur intégralité au Service historique de la Défense. On peut regretter néanmoins que l’immense documentation qui a permis de retracer ce vaste panorama ne soit que très succinctement présentée.

2Après avoir situé les problèmes de conscience posés par l’armistice, l’auteur montre quelles ont été les différentes voies de la préparation de la revanche en zone occupée comme en zone non occupée, puis analyse successivement l’action de l’ORA et des services spéciaux avant d’étudier la mise sur pied d’un appareil de combat qui s’intègre dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI) au moment des débarquements. Un apport essentiel de ce travail est l’étude très fouillée de l’action régionale de l’ORA, qui met en lumière son rôle considérable dans les combats pour la reconquête du territoire. Revenant sur les échecs dramatiques des Glières et du Vercors, l’auteur dénonce les graves dysfonctionnements dans la direction extérieure de la Résistance et l’absence de stratégie d’ensemble. Le général de Boisfleury n’insiste guère sur le contexte politique dans lequel s’exerçait l’action des militaires résistants sous le régime de Vichy et ne rentre pas dans le débat historiographique sur ce sujet. Son travail fournit surtout quantité d’informations utiles et souvent inédites sur une page un peu oubliée de l’histoire des armées françaises durant la Seconde Guerre mondiale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude d’Abzac-Epezy, « Bernard de Boisfleury, L’Armée en Résistance, France 1940-1944 », Revue historique des armées, 245 | 2006, 138.

Référence électronique

Claude d’Abzac-Epezy, « Bernard de Boisfleury, L’Armée en Résistance, France 1940-1944 », Revue historique des armées [En ligne], 245 | 2006, mis en ligne le 17 novembre 2008, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://rha.revues.org/5712

Haut de page

Auteur

Claude d’Abzac-Epezy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org