Navigation – Plan du site
Lectures

Chantal Antier, Marianna Walle, Olivier Lahaie, Les espionnes dans la Grande Guerre

Éditions Ouest-France, 2008, 228 pages
Michaël Bourlet

Texte intégral

1Entre réalités et légendes, l’histoire des espionnes pendant la Grande Guerre se résume aujourd’hui aux vies de Mata Hari, Marthe Richard ou Edith Cavell. Dans leur ouvrage intitulé Les espionnes dans la Grande Guerre publié aux éditions Ouest-France, Chantal Antier, Marianne Walle et Olivier Lahaie nous offrent une approche nouvelle de ce sujet. Ainsi, les auteurs mettent en évidence la diversité de ces femmes engagées par les services secrets. Françaises, Allemandes, Anglaises ou Belges, modestes ou nobles, féministes, infirmières, prostituées, résistantes ou simplement inconnues, ces femmes espionnes ont joué un rôle déterminant au sein des services de renseignement des belligérants de 1914 à 1919. Loin des mythes et des fantasmes, ce livre revient de manière très précise et avec beaucoup de rigueur sur une histoire méconnue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michaël Bourlet, « Chantal Antier, Marianna Walle, Olivier Lahaie, Les espionnes dans la Grande Guerre », Revue historique des armées [En ligne], 255 | 2009, mis en ligne le 14 mai 2009, consulté le 27 mai 2017. URL : http://rha.revues.org/6774

Haut de page

Auteur

Michaël Bourlet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org