Navigation – Plan du site
Lectures

David Galula, Contre-insurrection. Théorie et pratique

Économica, 2008, 215 pages
Ivan Cadeau

Texte intégral

1Le caractère particulier des conflits contemporains, notamment ceux d’Irak et d’Afghanistan, ont été l’occasion de redécouvrir nombre d’auteurs qui, dans les années 1950-1960, se sont intéressés aux problématiques nées des guerres révolutionnaires et insurrectionnelles. En effet, les armées occidentales actuellement engagées dans des opérations qui les opposent à des groupes d’individus motivés, bien armés et difficilement saisissables cherchent parfois dans le passé des solutions aux difficultés rencontrées sur le terrain. Les deux conflits de la décolonisation auxquels la France a été confrontée, en Indochine et en Algérie, ont vu l’émergence d’une école, dite « coloniale » où se sont illustrés des officiers qui, après avoir combattu ces insurrections, ont tenté d’analyser leur nature propre puis de dégager les causes du succès des insurgés en même temps que les raisons des échecs de l’armée régulière. Alors qu’en France, Hogard, Trinquier, Lacheroy ou Némo sont abondamment lus et étudiés, les Américains se sont intéressés en particulier à un auteur, Français lui-aussi, jusqu’alors largement méconnu : David Galula. Dans son ouvrage, Contre-insurrection. Théorie et pratique, cet ancien officier, observateur des guerres civiles en Grèce, en Chine ou en Algérie, livre sa réflexion sur les guerres insurrectionnelles et sur les moyens utilisés par les « insurgés », par opposition aux « loyalistes », pour remporter la victoire. Pour Galula, celle-ci n’est cependant pas une fatalité, un mouvement insurrectionnel peut être vaincu. L’ouvrage ne contient pas de recette « miracle », mais détaille, en revanche, les conditions nécessaires à la lutte contre ces mouvements armés, qui, à défaut d’être totalement défaits, peuvent être considérablement affaiblis de manière à ne plus représenter de menace majeure. L’originalité de l’auteur est sans doute de mettre l’accent sur la primauté du politique par rapport au militaire, notamment dans l’action concrète de soutien et d’aide aux populations, plutôt que dans leur contrôle. Galula doit être lu en complément des autres théoriciens de la guerre révolutionnaire cités plus haut.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ivan Cadeau, « David Galula, Contre-insurrection. Théorie et pratique », Revue historique des armées [En ligne], 259 | 2010, mis en ligne le 05 mai 2010, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://rha.revues.org/7009

Haut de page

Auteur

Ivan Cadeau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org