Navigation – Plan du site
Lectures

Max Schiavon, Le général Alphonse Georges. Un destin inachevé

Éditions Anovi, 2009, 613 pages
Simon Catros

Texte intégral

1C’est avec profit que le lecteur intéressé par l’histoire politique et militaire de la France du premier XXe siècle lira cet ouvrage de Max Schiavon. Il éclaire la vie d’un homme qui, bien qu’illustre en son temps, est aujourd’hui peu connu. L’auteur retrace l’itinéraire personnel et professionnel du général Georges : des débuts prometteurs et remarqués de cet enfant du peuple à l’École spéciale militaire, à sa participation au Comité français de libération nationale aux côtés de son ancien subordonné le général Giraud, en passant par son action lors de l’occupation de la Ruhr, de la guerre du Rif et au Conseil supérieur de la guerre. Ayant servi avec brio tous les grands chefs de son temps – Lyautey, Joffre, Foch, Degoutte, Pétain – le général Georges exerça à son tour un grand commandement en 1939-1940. Près de la moitié de l’ouvrage est d’ailleurs consacrée à ce dernier sujet et rend compte méticuleusement et sans complaisance de l’action quotidienne, des espoirs et des inquiétudes du commandant du front du Nord-est. De nombreuses notices jalonnent le récit, livrant au lecteur des précisions fort utiles : rapide aperçu sur un homme politique ou un membre du haut commandement, un événement, la valeur ou la composition d’une unité, témoignage d’un contemporain du général sur un épisode de sa vie ou sur une de ses décisions. Les photographies du général et de ses proches, les cartes relatant une bataille ou une campagne, sont également tout à fait appréciables et illustrent le récit avec beaucoup d’à-propos. L’utilisation judicieuse des archives personnelles du général Georges – en particulier les brouillons des lettres qu’il rédigeait et les réponses que celles-ci reçurent – ainsi qu’une érudition remarquable et une familiarité certaine avec les structures et les usages de l’armée française, permettent à l’auteur de resituer le général Alphonse Georges dans son époque et son milieu, ainsi que de montrer toute la richesse du personnage. L’on peut toutefois regretter que l’auteur donne parfois l’impression d’épouser la querelle du général Georges quand il relate les démêlés de celui-ci avec le général Gamelin. Mais sans doute s’agit-il là d’un risque inhérent à l’écriture de la biographie d’un personnage aussi haut en couleur. D’une lecture agréable et fort instructive, cette biographie solide fera sans doute date et il est à souhaiter qu’elle rencontre un lectorat nombreux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Simon Catros, « Max Schiavon, Le général Alphonse Georges. Un destin inachevé », Revue historique des armées [En ligne], 261 | 2010, mis en ligne le 09 novembre 2010, consulté le 27 avril 2017. URL : http://rha.revues.org/7132

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org