Navigation – Plan du site
Lectures

Pierre Grosser, 1989, l’année où le monde a basculé

Perrin, 2009, 605 pages
Alain Marzona

Texte intégral

1Récompensé par le prix des ambassadeurs 2010, l’ouvrage de Pierre Grosser revient donc sur l’année 1989, qui a incontestablement marqué un tournant dans l’histoire du XXe siècle. En effet, l’effondrement des régimes communistes en Europe centrale et orientale durant le deuxième semestre de 1989 a constitué un bouleversement radical en marquant la fin de la peur d’un conflit généralisé en Europe. L’ampleur mais également la rapidité des changements intervenus, dont l’un des plus significatifs est l’établissement de la démocratie libérale, quelques mois plus tard dans les pays concernés, ont pu faire croire à la fin de « l’histoire » et au triomphe absolu de la démocratie libérale et de l’économie de marché. Cette impression a pu être corroborée par la fin des dictatures militaires en Amérique du Sud dans la deuxième partie des années 1980. L’un des principaux mérites de ce livre est – bien que l’Europe de l’Est occupe une place importante dans la démonstration de l’auteur et qu’elle fasse l’objet de développements très intéressants – qu’il ne se cantonne pas à cette partie du monde, laissant de côté un eurocentrisme, très présent dans d’autres études. Ainsi, de nombreux passages s’intéressent à ce que Pierre Grosser nomme « les conflits périphériques » qui prennent fin à la fin des années 1980 et au début des années 1990, comme le départ des troupes soviétiques d’Afghanistan ou la fin des guerres civiles meurtrières au Nicaragua et au Salvador. La montée en puissance de l’Asie dans le concert des nations est également mise en évidence avec le développement économique de la Corée du Sud. Toutefois, le continent asiatique connaît toujours des tensions, notamment entre les deux Corées et entre le Japon et la Russie à propos de leur contentieux territorial datant de la fin de la Seconde Guerre mondiale.  Le déclin du communisme à l’échelle mondiale voit resurgir le nationalisme dans certains États fédéraux comme la Yougoslavie. Cette dernière voit les aspirations nationalistes prendre de l’ampleur en Croatie et en Serbie, où Slobodan Milosevic appuie son pouvoir sur une rhétorique extrémiste et pan-serbe instaurant progressivement un régime de discrimination à l’égard des Albanais au Kosovo. La chancelante Union soviétique voit également se manifester ouvertement des mouvements souverainistes dans les États Baltes et de manière plus violente en Géorgie et en Azerbaïdjan. Les années 1980 sont également marquées par l’application des théories économiques néolibérales au sein des organismes internationaux comme le Fonds monétaire international (FMI) ou la Banque mondiale dans le Tiers-Monde et en particulier en Afrique et en Amérique latine, où de nombreux pays connaissent les programmes d’ajustement structurel visant à établir une véritable économie de marché et réduisant l’intervention de l’État. Par voie de conséquence, la fin du communisme consacre le triomphe du capitalisme et la disparition du principal obstacle au développement plein et entier de la mondialisation économique libérale. Dans ce contexte, la présence croissante dans l’espace médiatique et culturel de nouvelles thématiques ou menaces mondiales comme l’ingérence humanitaire, les problèmes environnementaux, l’aide au développement tend à créer une prise de conscience globale, dépassant les clivages nationaux. À travers cet ouvrage particulièrement érudit et au style agréable, Pierre Grosser parvient parfaitement à rendre compte des bouleversements majeurs intervenus au cours de cette année charnière, qui apparaît sans pareille dans le XXe siècle comme peuvent l’être 1929 ou 1945. De plus, une grande partie de ces événements continuent de modeler et d’influencer profondément les sociétés actuelles et le fonctionnement de la scène internationale, renforçant le constat que 1989 est « l’année où tout a basculé ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Marzona, « Pierre Grosser, 1989, l’année où le monde a basculé », Revue historique des armées [En ligne], 262 | 2011, mis en ligne le 09 février 2011, consulté le 25 avril 2017. URL : http://rha.revues.org/7179

Haut de page

Auteur

Alain Marzona

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org