Navigation – Plan du site
Lectures

Hervé Coutau-Bégarie, L’Amérique solitaire ? Les alliances militaires dans la stratégie des États-Unis

Économica, 2010, 124 pages
Mathieu Le Hunsec

Texte intégral

1En posant la question d’une éventuelle solitude de l’Amérique sur la scène internationale, Hervé Coutau-Bégarie présente son ouvrage comme une contribution à l’étude de la culture stratégique américaine. Allant au-delà des clichés, il brosse un historique du regard de Washington sur les alliances militaires. L’auteur démontre, contre la vision européenne de la politique américaine, que la puissance actuelle des États-Unis est le résultat d’une stratégie consciente, soigneusement définie, puis mise en œuvre. Témoignant d’une profonde connaissance de la culture américaine, l’auteur insiste sur l’influence combinée, et antithétique aux yeux des Européens, du moralisme et du réalisme. Le messianisme protestant, concrétisé par le sentiment d’avoir un modèle objectivement meilleur, se combine avec un indiscutable réalisme dans l’appréciation des intérêts de Washington. Hervé Coutau-Bégarie s’attache donc à démontrer l’influence de la culture américaine sur les pactes contractés. Aux circonstances toujours changeantes, des facteurs culturels profondément enracinés expliquent selon lui les points communs de la politique américaine sur le long  terme. Ces éléments transparaissent clairement lorsque l’auteur passe au crible le réseau d’alliance militaire américain tissé à travers le monde, du Pacifique à l’Amérique latine, en mettant en valeur les règles suivies par Washington dans ce domaine : ne pas se lier par un engagement automatique, ne pas aliéner sa liberté d’action au profit d’un allié, ne retenir que des traités géopolitiquement et « géostratégiquement » utiles, privilégier les rapports bilatéraux dans le but d’établir un rapport de clientèle, voire de domination. Dans ce cadre, Washington cherche également à contrecarrer tout essai de constitution de blocs régionaux. L’OTAN, qui bénéficie d’un développement particulier, est également présentée comme un instrument de contrôle, voire de domination. Sa survie au-delà de l’effondrement de l’URSS illustre, selon Hervé Coutau-Bégarie, la division des Européens et la continuité de la stratégie américaine. Les alliances militaires sont ainsi vues comme l’un des piliers de l’influence de Washington et l’un des plus grands obstacles à la construction d’une Europe unie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mathieu Le Hunsec, « Hervé Coutau-Bégarie, L’Amérique solitaire ? Les alliances militaires dans la stratégie des États-Unis », Revue historique des armées [En ligne], 264 | 2011, mis en ligne le 26 juillet 2011, consulté le 23 mars 2017. URL : http://rha.revues.org/7299

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org