Navigation – Plan du site
Lectures

Annie Crépin, Vers l’armée nationale. Les débuts de la conscription en Seine-et-Marne (1798-1815)

Presses universitaires de Rennes, 2011, 427 pages
Antoine Boulant

Texte intégral

1Spécialiste incontestée de l’histoire sociale du fait militaire au XIXe siècle, Annie Crépin nous propose un nouvel ouvrage dans le prolongement de ses précédents travaux sur la conscription. Son étude est centrée sur la Seine-et-Marne, particulièrement propice à l’étude des conscrits pour avoir fait partie des départements ayant pleinement accepté les levées décidées par l’Empereur. L’auteur a largement puisé dans les archives du Service historique de la Défense – registres matricules des régiments, recensement de 1806, situation des divisions militaires – mais a également effectué de larges dépouillements aux Archives nationales, dans les archives départementales et communales. Optant pour l’approche chronologique, Annie Crépin aborde dans un premier temps les trois levées organisées par le Directoire en 1798 et 1799. Elle analyse ensuite les ressorts de la « machine conscriptionnelle » qui se met progressivement en place jusqu’en 1806, soulignant l’acceptation des levées par le département. Commence alors la « belle époque » de la conscription : au prélèvement du contingent ordinaire viennent s’ajouter des levées exceptionnelles – parfois sous la forme de cohortes de la Garde nationale –  et c’est un homme sur trente qui paie l’impôt du sang jusqu’en 1812. Grâce au zèle de l’administration préfectorale et au soutien de l’opinion publique, l’insoumission reste un phénomène limité, d’autant que le remplacement ou la substitution sont d’usage fréquent chez les conscrits. La dernière partie de l’ouvrage est consacrée aux « années sombres », marquées jusqu’en 1814 par le rappel des classes antérieures. Au terme de cette étude irréprochable, enrichie de cartes et de graphiques particulièrement éclairants, l’auteur souligne que la conscription en Seine-et-Marne s’est déroulée sous l’Empire dans des conditions aussi favorables que les levées de la Révolution, dans un contexte global d’acceptation de l’autorité de l’État par les autorités politiques, les notables et les populations du département.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antoine Boulant, « Annie Crépin, Vers l’armée nationale. Les débuts de la conscription en Seine-et-Marne (1798-1815) », Revue historique des armées [En ligne], 267 | 2012, mis en ligne le 09 mai 2012, consulté le 25 mai 2017. URL : http://rha.revues.org/7485

Haut de page

Auteur

Antoine Boulant

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org