Navigation – Plan du site
Lectures

Bernard Maréchal , Le grand jeu sino-américain, essai sur le devenir du monde

Éditions Golias, 2012, 169 pages
Alain Marzona

Texte intégral

1L’affirmation de la puissance économique de la Chine, manifeste depuis les années 1990, doublée de son implication de plus en plus importante sur la scène internationale, constituent incontestablement l’un des principaux bouleversements stratégiques depuis l’effondrement de l’Union soviétique en 1991. Seule superpuissance, les États-Unis observent d’un œil attentif mais également inquiet cette montée en puissance de « l’empire du milieu », qui pourrait remettre en cause leur suprématie. En effet, de nombreux discours et analyses américains tendent à définir les Chinois comme la principale mesure sur le long terme pour l’équilibre du monde. « L’expansion chinoise » se matérialise par le développement des échanges économiques avec l’Europe, mais aussi et surtout avec l’Afrique – que les dirigeants voient comme un réservoir des ressources naturelles – ou bien avec d’autres puissances émergentes comme le Brésil ou la Russie. L’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001 a rendu plus facilement possible cette multiplication des relations économiques entre ce pays et le reste du monde. L’auteur, en stigmatisant la faiblesse et les dissensions qui « éprouvent » l’Union européenne, met en évidence ce qu’il nomme « le grand jeu sino-américain », comparable à la lutte et aux jeux d’influence entre les deux Grands durant la période de la guerre froide. En effet, les États-Unis semblent opérer depuis quelques années un changement géostratégique, délaissant quelque peu l’Europe comme le montre la moindre présence américaine, en se concentrant sur la zone Asie-Pacifique, qui polarise un certain nombre de problèmes liés aux relations entre les deux Corées ou la question de Taiwan. Les Américains tentent actuellement de mettre en place les bases d’un dialogue sino-américain, combinant « containment » en arguant de leur supériorité militaire technologique et ouverture en favorisant les échanges économiques avec la Chine, pôle dynamique de l’économie mondiale. Aussi, l’un des éléments essentiels à prendre en compte sur l’avenir des relations entre la Chine et les États-Unis est l’évolution du pouvoir chinois et de la société chinoise, et plus particulièrement sa résistance à la propagation des idéaux de la démocratie libérale. Cet ouvrage est une utile introduction aux problématiques liées aux relations sino-américaines, bien que la démonstration de l’auteur peut s’avérer parfois maladroite. Toutefois, l’un des mérites de Bernard Maréchal est également de mettre en évidence le fait que l’Europe apparaît marginalisée dans cette « confrontation » entre Chinois et Américains, donnant l’impression d’être spectateur et non acteur de ce « grand jeu ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Marzona, « Bernard Maréchal , Le grand jeu sino-américain, essai sur le devenir du monde  », Revue historique des armées [En ligne], 270 | 2013, mis en ligne le 10 juin 2013, consulté le 26 avril 2017. URL : http://rha.revues.org/7660

Haut de page

Auteur

Alain Marzona

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org