Navigation – Plan du site
Lectures

Yohann Douady, D’une guerre à l’autre

Nimrod, 2012, 393 pages.
Dominique Guillemin
p. 136

Texte intégral

1Alors que l’armée française quitte l’Afghanistan, il est intéressant d’observer la floraison d’ouvrages qu’aura suscité ce théâtre en comparaison des précédentes opérations extérieures dans lesquelles fut engagée l’armée française. Que ce soit en matière de doctrine (les réflexions sur la « contre-insurrection »), d’histoire (un regain d’intérêt pour « le grand jeu », la lutte d’influence qui se joue entre puissances dans la région depuis le xive siècle), de tactique (les apports du retour d’expérience soviétique ou des spécialistes de la guerre en montagne), l’Afghanistan semble avoir focalisé les esprits autant que les forces vives des armées, surtout à partir de 2007, date de l’intensification de l’engagement français au « royaume de l’insolence ».

2Mieux encore, plusieurs récits de militaires de tous grades viennent ajouter l’indispensable apport du témoignage personnel à la connaissance de cet engagement exceptionnel par sa nature et sa durée. Citons par exemples ceux de l’adjudant-chef Saulnier, du caporal-chef Gargoullaud ou du sergent Tran van Can. On ne peut que saluer cette vague d’intérêt qui contraste avec la discrétion habituelle du combattant sur le terrain, quelle soit une forme de pudeur, ou une obligation imposée par le statut militaire. Á la manière du genre populaire des war stories anglo-saxonnes, c’est un récit de ce genre que nous livrent les éditions Nimrod avec l’ouvrage du sergent Yohann Daoudy, D’une guerre à l’autre. Il possède les qualités qu’on attend d’un ouvrage de ce genre : description vivante de la vie quotidienne du soldat, des « choses vues » et de son ressenti, évocation sincère du sens patriotique de l’engagement, de l’esprit de corps, et de la camaraderie qui soude les unités élémentaires, et enfin, plongée réaliste dans les opérations. De la Bosnie, simplement évoquée, en passant par la Côte d’Ivoire au moment de l’attaque par l’aviation du camp de Bouaké, on rejoint ensuite l’Afghanistan ou l’on suit la préparation et l’engagement du Battle Group Richelieu construit autour du 2e RPIMA. C’est là, tout particulièrement, dans la description qu’il fait des combats de son équipe de tireurs d’élite que l’auteur parvient à nous faire comprendre la réalité du combat d’infanterie d’aujourd’hui.

3Au final, l’ouvrage du sergent Yohann Daoudy retrace ses campagnes avec une vérité de langage et un sens du détail descriptif que n’exclue pas la verve, et il mérite de figurer au premier rang des témoignages laissés par les soldats français engagés en OPEX.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Guillemin, « Yohann Douady, D’une guerre à l’autre », Revue historique des armées, 271 | 2013, 136.

Référence électronique

Dominique Guillemin, « Yohann Douady, D’une guerre à l’autre », Revue historique des armées [En ligne], 271 | 2013, mis en ligne le 23 juillet 2013, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://rha.revues.org/7704

Haut de page

Auteur

Dominique Guillemin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org