Navigation – Plan du site
Lectures

Frédéric Chauviré, Histoire de la Cavalerie 

Editions Perrin, 382 p.
Yves-Marie Rocher
p. 137

Texte intégral

1Ce n’est pas sans un certain courage qu’un étudiant s’attaque à un monument de l’histoire des armées européennes telle que celui de la cavalerie à cheval. C’est ce que fit pourtant Frédéric Chauviré pour sa thèse de doctorat dont cet ouvrage est issu. De ce thème immense et lourd de nombreuses traditions, l’auteur arrive à faire une synthèse extrêmement didactique en prenant pour fil conducteur, ce que lui-même appelle « le but principal de la cavalerie de bataille », la charge. Cette manoeuvre, paroxysme du combat à cheval, peut se retrouver des l’antiquité, à l’image des chevauchées des hommes d’Alexandre le Grand. Elle habite la cavalerie et en subit les évolutions, notamment celles liées au développement des armes à feu et à l’amélioration de l’infanterie qui tend à lui ravir son titre de « reine des batailles ». La charge du chevalier en armure n’est donc pas celle du cuirassier de Napoléon, et l’auteur s’applique à nous faire comprendre de l’intérieur le sentiment qu’elle inspire à ceux qui la réalisent. C’est la un autre des multiples intérêts de cet ouvrage, Frédéric Chauviré prend le temps de nous décrire la montée en puissance de la volonté des hommes, leur préparation psychologique avant la ruée qui peut les emmener a la mort. Effet d’entraînement, inexorabilité du choc une fois les chevaux lancés sur les derniers mètres, mais aussi vaillance, peur du soldat, l’auteur tente de nous faire ressentir au plus juste ce dont personne ne peut témoigner aujourd’hui.

2Tous les aspects de l’arme de la cavalerie sont donc développés au sein de cet ouvrage qui prétend à juste titre devenir une référence sur le sujet. Les grands noms des capitaines, Turenne, Saxe, Gustave-Adolphe, Frédéric II trouvent leur place dans la brillante démonstration que nous livre Frédéric Chauviré, tout comme les grandes batailles ou s’illustrèrent les hommes a cheval. Un livre a lire en s’écriant : « Et par Saint-Georges, Vive la cavalerie ! ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves-Marie Rocher, « Frédéric Chauviré, Histoire de la Cavalerie  », Revue historique des armées, 273 | -1, 137.

Référence électronique

Yves-Marie Rocher, « Frédéric Chauviré, Histoire de la Cavalerie  », Revue historique des armées [En ligne], 273 | 2014, mis en ligne le 10 mai 2014, consulté le 28 mai 2017. URL : http://rha.revues.org/7927

Haut de page

Auteur

Yves-Marie Rocher

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org